Vous avez raté Tomorrow Tripoli ?

Vous ne pouviez pas être là mardi 2 juillet à l’Omnia pour voir le film et rencontrer son auteur ?

Vous avez, en effet, raté un grand moment.

Merci aux Mutins de Pangée, coopérative audiovisuelle, de nous avoir donné envie d’organiser cette soirée à l’Omnia république à Rouen. Ce fut une rencontre hors du commun, à la fois avec un peuple en lutte pour sa liberté et avec un cinéaste qui suit les combattants pas à pas, dans toutes les situations, et qui passe dans le même film et sans erreur, de ce que la guerre a de plus horrible à de la philosophie sartrienne dans une bibliothèque ; qui filme « à l’arrache » et qui peut donner l’impression à l’écran d’avoir tout mis en scène!… Un phénomène cinématographique rare.

Vous regrettez ?

Adressez un courriel à contact@lavache rebelle.org  et nous vous enverrons, pour la modique somme de 20 euros, deux DVD édités par les Mutins de Pangée : le film et une longue et passionnante interview de Florent Marcie, le cinéaste fou qui filme de l’intérieur la Révolution en train de se faire.

Notre prochain événement

Florent Bussy est conseiller municipal FI à Dieppe, prof de philo et, depuis plusieurs années il publie régulièrement des ouvrages — tout à fait lisibles — sur la politique, l’écologie, le totalitarisme…
Dans son dernier texte, il se demande si les élections n’agiraient pas contre la démocratie, si la démocratie représentative n’aurait pas atteint ses limites, finalement.
Venez en discuter avec lui à St léger du Bourg Denis jeudi 27, 18 h 30 à la médiathèque rue Ste Marguerite.

Beau succès, le 2 juin

Merci à toutes celles et ceux qui ont fait le succès de notre premier Tremplin des talents inconnus !
 
Merci aux artistes, à Bossafinade, à Clément, à l’Abel et l’Ablette, à Mona et à Julie, à Fredo Zikka, Aux Fils conducteurs, à la Choral’Canaille, merci aux plasticiens, Valérie Rochet, Jean-Pierre Boulanger, Serge Acher et Rémi Bourdel…
 
C’était un long week-end de printemps, il faisait un temps estival. Et pourtant, au plus fort de l’après-midi, nous étions une bonne soixantaine, dans la salle, ravies d’émotions de grande qualité, de rires, de poésie, de loufoqueries et d’étrangetés…
 
Merci à la mairie d’Amfreville la Mivoie qui nous a prêté la salle, à Eric, Pascal, Pascale et Manou pour la cuisine et la  tenue du bar, à Jean-Philippe pour les photos, à Eric pour les contacts et les vidéos. Merci surtout à Hubert, parce qu’il est hyper occupé par son travail d’intermittent et par sa vraie passion de musicien et qu’il a accepté, pour nous, de faire gratuitement de la manutention, de bricoler une installation scénique polyvalente avec trois bouts de ficelle et que sans lui, on n’aurait pas eu l’air fin
C’est certain, de nombreux talents amateurs n’attendent qu’une occasion pour se manifester auprès d’un public exigeant comme celui qui était là le 2 juin. Il faudra donc recommencer, en hiver ou au printemps, ici ou ailleurs, mais il faudra… A bientôt donc.